L’Éducation

Ce n'était pourtant pas notre mission première mais l'éducation a pris - ces 4 dernières années notamment – une place prépondérante dans l'action d'IDÉES. L'accès à l'enseignement, particulièrement l'éducation primaire, avait connu un essor énorme à Madagascar entre l'an 2000 et 2008. L'île rouge avait vu son nombre d'enfants inscrits dans le primaire doubler mais avec la crise politique de 2009 les écoles se sont vidées. Nous tentons d'inverser les choses à notre petite échelle ou tout du moins montrer la voie.

Avec pas moins de quatre écoles construites entre 2013 et 2016 et 55 000€ investis dans ces projets, l'ONG fait figure de modèle dans la région. Nous avions précédemment financé la construction d'une école privée et d'un lycée mais nous avons voulu passer à la vitesse supérieure.

14446239_1248634721833823_1440716144_o

Nous sommes sûrs que le développement de la commune d'Alakamisy et plus largement de la région de la Haute Matsiatra et même de l'île entière, passe par une amélioration des conditions d'éducation. Nous organisons d'ailleurs maintenant tous les ans des formations pour les professeurs des écoles IDEES animées par les Sœurs du Christ d'Alakamisy et prévoyons prochainement la mise en place d'autres projet pour aller toujours plus loin.

A notre grand désarroi, il est difficile d'inciter les enfants à aller à l'école, notamment parce qu’elles ne sont pas gratuites. En effet, tous les professeurs ne sont pas allés dans des centres de formation agréés par l'état et ne sont donc pas rémunéré par celui-ci. Bien qu'étant considérés comme des établissements publics, les professeurs de ces écoles sont donc rémunérés par l'association des parents d'élèves qui doivent verser des cotisations mensuelles. Il est donc compréhensible que ceux-ci préfèrent ne pas scolariser leurs enfants et les faire travailler aux champs (piquage de riz, conduite de zébus vers les pâtures, transport de briques...). Nous essayons donc de faire changer les mentalités et nous sommes convaincus qu'avec notre persévérance et la motivation des acteurs locaux, nous pouvons faire de grandes choses pour le pays.

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire